Sujet inconnu : un livre qui ne s’oublie pas

Sujet inconnu – Photo Clara Hoff

En 2018, Loulou Robert publie son troisième roman : Sujet inconnu. C’est le récit d’une héroïne effacée, « inconnue », que l’auteure ne nomme même pas, qui va apprendre à s’ouvrir au monde. À première vue, on pourrait penser que c’est une histoire d’amour, c’est pourtant tout le contraire. Le lecteur découvre au fil des pages que, s’il parle bien d’un amour, ce roman traite aussi de sujets bien plus sombres comme la solitude, la maladie ou les abus sexuels.

L’histoire débute en Lorraine, région natale de l’auteure ainsi que de son personnage, mais se déroule majoritairement à Paris où l’héroïne part faire ses études. C’est là-bas qu’elle va devenir une femme adulte, rencontrer son premier ami, et surtout son premier amour qui va bien trop vite tourner à l’obsession. C’est aussi là-bas qu’elle va découvrir que la vie est faite de douleurs et que, pour avancer, il faut avoir mal. Et avoir mal, ce n’est malheureusement pas ce qui lui manquera.

Ce qui m’a tout de suite intriguée dans Sujet Inconnu, c’est que, en contraste avec les thèmes qu’il aborde, il est particulièrement facile à lire. En effet, il est essentiellement écrit à l’aide de phrases simples et nominales, et le présent est employé dès le deuxième quart du livre. Le lecteur est ainsi projeté dans le tourbillon de pensées qui ronge l’héroïne, et vit avec elle ses aventures dans toute leur immédiateté. C’est sans aucun doute ce qui le rend si bouleversant. Pour être honnête, je vous avouerais que je n’avais que rarement autant pleuré lors de mes lectures, et je pense que cette technique d’écriture n’y est pas pour rien !

Il y a autre chose qui m’a beaucoup plu : la proximité de l’héroïne et de l’auteure. Ce roman est loin d’être une autobiographie, mais il a tout de même sa part de vérité. Même si l’enchaînement des événements sort tout droit de l’imaginaire, les traits de caractère du personnage, son passé et surtout la « morale » de fin sont fortement inspirés de faits réels. On en apprend de cette manière plus sur la personne derrière les mots, bien qu’elle ne se nomme pas directement.

Je vous conseille fortement ce livre, mais il est approprié à partir de 13 ans, à mon avis. Il n’est pas très long et vaut vraiment le détour ! Personnellement, il fait partie des lectures qui m’ont le plus marquées lors de l’année passée. En fait, il pourrait bien se placer en tête de liste.

Si vous aussi l’avez déjà lu ou comptez le lire, n’hésitez pas à nous faire partager votre ressenti à son propos dans les commentaires. Bon début d’année en lecture sur Camäléon !

 

Pour rappel : Sujet inconnu de Loulou Robert (disponible en livre de poche aux éditions Pocket ou sur liseuse électronique)

Attention, je recommande ce livre à partir de 13 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *