Le baccalauréat en période de Corona

Bild von silviarita auf Pixabay

Comme vous le savez tous, la pandémie du Coronavirus nous a forcés à nous confiner  pendant plus de deux mois. Donc, qui dit confinement, dit écoles fermées. Et qui dit écoles fermées, dit baccalauréat reporté…

Camäléon a voulu savoir comment nos bacheliers vivaient cette situation particulière pendant la « crise Corona »: Johanna Kleinschmidt (TS3) et Yohann Hass (TS3) se sont portés volontaires pour répondre à certaines de nos questions.
 1) Comment se sont passées vos vacances de Pâques, et qu’avez-vous fait?
Johanna: Les vacances n’ont pas fait de différence pour moi, car nous étions « confinés », le bac reporté, etc. Donc les deux semaines de vacances de Pâques n’étaient que deux petites semaines comme les autres parmi les 12-14 semaines entre la fin de la Mottowoche et le bac. Pendant ce temps ma motivation s’est détériorée, j’ai pu encore réaliser une lettre de motivation très importante à l’aide de quelques professeurs, mais hormis cela, je n’arrivais pas à me mettre au travail. C’est encore difficile maintenant de s’y mettre.

Yohann: Malheureusement, ce n’était pas vraiment des vacances. Il m’était très difficile de me concentrer, parce que je pensais que le bac serait annulé, je n’ai donc pas fait grand chose… Cependant j’ai tout de même fait quelques petits trucs pour le bac (relire les livres par exemple), et le reste du temps je n’ai rien fait.

Je ne pense pas que c’étaient vraiment des vacances, parce que même si on pensait que le bac serait éventuellement annulé, on était toujours soumis à un stress assez important.
2) Comment s’est passée la reprise des cours ?
Johanna: Comme nous avons terminé le programme avant la fermeture de l’établissement nous n’avons pas vraiment eu de cours. À la limite, on peut mentionner le soutien en ligne que nous fournissait notre professeur de mathématiques, Monsieur Nahon. J’y ai pris part pendant les quelques premières fois, et au bout de quelques semaines il n’y avait plus de soutien. Le soutien a repris la semaine dernière mais je n’y ai pas participé, je n’osais pas y retourner à cause de la perte d’habitude et d’entraînement que j’ai éprouvée pendant le confinement.
Yohann: On avait pas vraiment de cours parce qu’on a fini le programme avant le confinement. Mais les visioconférences des profs ont été utiles pour nous remotiver et nous mettre au travail. Donc, (avec beaucoup de déception) j’ai recommencé à travailler.
3) Quand est-ce que les étapes différentes du bac ont eu / vont avoir lieu ?
Johanna: Mon épreuve orale a eu lieu le 14 mai. C’était le premier jour des épreuves orales. Les autres passent tout les jours jusqu’au mercredi 20 mai.
Les épreuves écrites auront lieu la semaine du 25 au 29 Mai. Allemand le lundi, français le mardi, biologie le mercredi et mathématiques le jeudi.
Yohann: J’ai eu mon oral de langue du partenaire (15 minutes en allemand et 5 minutes en français) le 14 mai, je suis passé en premier. Les épreuves écrites sont du 25 au 29 Mai. Je suis aussi en S3, donc j’ai les mêmes épreuves que Johanna cette semaine-là.
4) Quelles sont les règles à respecter pendant les épreuves ?
Johanna: Il faut entrer au sein de l’établissement avec un masque, la distance de sécurité est respectée, et les élèves entreront par groupes dans leurs salles d’examen pour les épreuves écrites. Notre CPE, Mme Christoffel, nous a demandé notre préférence par rapport au port du masque. Ensuite, les élèves seront mis en groupes correspondant à leur choix de port d’un masque ou non.
Yohann: Il y a une distance à respecter entre les participants, au début tout le monde devait porter des masques, mais suite à des plaintes, on a eu le droit de choisir si on veut en porter ou non.
5) Comment vous sentez-vous à l’approche des examens?
Johanna: Mon niveau de stress est beaucoup plus élevé que la normale. Avant mon oral déjà, je ne me sentais pas bien, et inquiète par rapport au fait d’entrer à nouveau dans l’établissement en portant un masque.
Les épreuves sont dans 10 jours, je ne me sens pas prête, alors que je l’aurais été il y a  12 semaines environ. Le confinement a chamboulé mon rythme, mon estime de moi-même et mon calme.
Le fait d’être enfermé seul chez soi, avec ses pensées et un stress croissant chaque jour, a un effet sur l’individu beaucoup plus grave que je ne l’imaginais. Après tout, il y a une pandémie dehors, et la décision de maintenir les examens a été prise à un moment où l’évolution du virus était encore très incertaine. J’ai très peur de comment vont se passer les examens. Pendant les 10 derniers jours qu’il reste, je veux faire de mon mieux pour au moins ne pas passer en rattrapage.
Yohann: Pour le moment ça va, mais juste avant les examens je sais que je vais stresser.  Je n’ai pas trop peur du Covid-19, parce que je n’ai personne près de moi qui est dans une zone à risque, mes grands-parents habitent loin et ma famille n’a pas de maladies chroniques.
Néanmoins, le stress que j’ai éprouvé ces derniers temps à cause du bac repoussé est plus grand que celui que j’ai d’habitude, et que j’ai senti la première semaine de révisions (avant que le bac ne soit repoussé). J’ai perdu mon rythme de travail à cause du confinement, et j’ai peur d’avoir un peu perdu mes capacités. Par exemple, j’ai remarqué que je manque d’entraînement en maths par exemple, j’ai besoin de beaucoup plus de temps qu’avant pour faire un exercice, et ça me fait un peu peur pour l’examen.
Camäléon souhaite bon courage et bonne chance à tous nos bacheliers pour leur examen en pleine pandémie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *