Bio-Limo = alles prima? – Das Softdrink-Verbot in der DFG-Cafeteria

Bio-Limo = alles prima? – Das Softdrink-Verbot in der DFG-Cafeteria

Foto: LauraTara / pixabay.com

Zu süß, zu kalorienreich, zu ungesund. So lautete das Urteil der Schulleitung über die bisher in der DFG-Cafeteria angebotenen Softdrinks. Konsequenz: Cola, Fanta und Eistee raus –  Apfelschorle, Wasser und Bio-Limo rein.

Camäléon-Journalist Simon Schmitt hinterfragt in seinem Podcast das umstrittene Softdrink-Verbot am DFG. Dazu hat er Schülerinnen und Schüler der Klassenstufe 5 interviewt und Biologie-Lehrer Monsieur Herrmann um ein Urteil aus wissenschaftlicher Sicht gebeten.

Hört euch den Podcast an und stimmt unten bei unserer Umfrage ab!

Wie findest du das Softdrink-Verbot in der Cafeteria? Comment trouves-tu l'interdiction des sodas à la cafet?







  • Résultats / Ergebnisse

Loading ... Loading ...

2 commentaires

  • Fabien

    Je n’était pas au courant de cette interdiction (je ne bois pas de soda) mais je trouve ça surprenant.

    Monsieur Hermann ainsi que toutes les personnes interrogées pour justifier cette interdiction parlent des sucres présents dans les sodas, ce qui est vrai, mais cette remarque est tout à fait invalide si les sodas qui ne sont pas bio ou les autres produits sucrés ne sont pas interdits.

    La seule différence entre les deux produits est que l’un est bio, pas l’autre : nous avons là un raisonnement essentialiste qu’on peut qualifier de fallacieux : “C’est naturel donc c’est bien.”
    Ce n’est pas parce qu’un produit est naturel qu’il est meilleur (Les épidémies, les moustiques et le tabac sont naturels, par exemple).

    Voici une vidéo qui développe en quoi l’argument de l’appel à la nature est mauvais :
    https://www.youtube.com/watch?v=5lXIK_4tpDs

    La seule justification qu’on peut attendre de l’administration est une mise en évidence d’une corrélation entre les problèmes de santé et les sodas non-bio (qui serait inexistante pour des sodas bio, évidemment).

    Ensuite, il existe des produits bien plus sucrés que les sodas. 100 mL d’ice tea contiennent 7 grammes de glucides (source : http://www.infocalories.fr/calories/calories-ice-tea.php), tandis que 100 grammes de chocolat blanc contiennent 52 grammes de glucides. (source : http://www.infocalories.fr/calories/calories-chocolat-blanc.php). Le soda contient donc bien moins de sucres que d’autres produits.

    En conclusion, il faudrait soit interdire tous les produits sucrés (y compris les fruits, les limonades bio, les gâteaux, bref fermer la cafétéria), soit ne rien interdire.

  • Simon Schmitt Simon Schmitt

    Oui, c’est un peu injuste, on n’a même pas demandé les élèves, ce que j’aurais aussi dû dire dans le podcast. Mais jusqu’à cette date je n’ai pas encore reçu de réponse de la direction. 🙁
    Quelques SV candidats ont dit qu’ils vont autoriser des Softdrinks, mais c’est presque impossible de remettre des Softdrinks au sortiment de la cafet’.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *