Harry Potter et l´enfant maudit: moins bien que les sept premiers?

Harry Potter et l'Enfant Maudit (Photo : Gallimard Jeunesse)

Photo : Gallimard Jeunesse

I solemnly swear that I am up to no good…

He´s back! Il y a plusieurs mois, un huitième livre de la saga Harry Potter est sorti: Harry Potter et l´enfant maudit, adapté de la pièce de théâtre jouée à Londres. Certaines personnes disent que ce dernier tome est moins bien que les sept premiers, car il n´a pas été écrit par J.K. Rowling, mais d´autres disent qu´il est tout aussi bien.

Petit rappel pour ceux qui n´ont jamais lu ou vu la saga Harry Potter : Harry est un jeune garçon dont les parents sont morts, et il découvre le jour de ses onzes ans qu´il est un sorcier. Il va alors à l´école de sorcellerie de Poudlard (Hogwarts en anglais et en allemand), et y rencontre ses deux meilleurs amis : Hermione Granger et Ron Weasley. Pendant sept ans, ils vont vivre ensemble des aventures palpitantes, et surtout essayer de combattre Lord Voldemort, le plus grand mage noir de tous les temps.

Dans le dernier et huitième tome, Harry est un adulte, père de trois enfants : James, Albus et Lily. L´histoire tourne surtout autour d´Albus, qui ne veut pas ressembler à son père. Un soir, il surprend une discussion entre Harry et Amos Diggory, un vieil homme dont le fils, Cédric, a été assassiné par Lord Voldemort lors de la quatrième année de Harry à Poudlard. Amos demande à Harry d´utiliser le retourneur de temps récemment confisqué à Théodore Nott, une machine qui sert à se rendre dans le passé, et qui pourrait donc permettre de sauver Cédric. Harry ment alors en prétendant que cette machine est introuvable. Albus, déçu par le mensonge de son père, décide d´aider Amos en volant le retourneur de temps. Avec l´aide de son meilleur ami, Scorpius Malefoy, et de la nièce d´Amos, Delphini, il va retourner dans le temps et essayer de sauver Cédric Diggory lors du Tournoi des Trois Sorciers.

Qu’en pensent les fans de la saga? Un entretien avec certains d’entre eux permet d’y voir plus clair. Certains trouvent que ce livre est « vraiment bien » et le conseillent, car pour eux c’est génial qu´un Potter soit à Serpentard car cela prouve que n´est pas la maison des méchants, mais d´autres sont assez mitigés concernant ce livre, et disent que les sept tomes étaient beaucoup mieux. Beaucoup trouvent que le fait qu´Albus soit plus suivi que Harry n´est pas dérangeant, car cela permet de traiter une histoire avec la perspective de son fils, qui n´est pas l´élu. Ils avaient aussi très envie de plus le découvrir. Mais quelques-uns sont tout de même très déçus. Au final, les fans s´attendaient à un retour marquant dans l´univers de Harry Potter, et finalemen ils se retrouvent avec quelque chose d´assez simple.

Personnellement, j’aime bien ce livre, mais en même temps je fais partie des gens qui préfèrent les sept premiers écrits par J.K.Rowling elle-même. Je trouve que dans les sept « vrais » Harry Potter, il y a plus de détails et d’action, et plus de cohérence, contrairement au huitième volet où l’on passe, par exemple, de la première année d’Albus à la troisième, ce qui est un peu perturbant.De même, certaines scènes du livre Harry Potter et la coupe de feu sont reprises, mais il n’y a pas le même scénario que dans le livre.

Pour conclure, moins cohérent, et moins palpitant, ce huitième opus vaut quand même la peine d’être lu si on est fan de la saga!

Mischief managed!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *