Du Maréchal Ney au LFA

DFG

LFA (Photo : Camäléon/Pfefferle)

Avant de s’appeler le Lycée Franco-Allemand, notre établissement se nommait le lycée Maréchal Ney. Cette école a ouvert ses portes le 5 décembre 1945 (elle n’a adopté le nom de LFA que le 5 septembre 1961). Le lycée se composait alors d’une section française et d’une section allemande. Mais d’où vient le nom de Maréchal Ney ?

Le Maréchal Ney, vous le connaissez peut-être: ce n’est autre que Michel Ney, né le 10 janvier 1769 à Saarlouis. Il était duc d’Elchingen, prince de la Moskowa, maréchal d’Empire. Il était militaire pendant les guerres de la révolution française et de l’Empire. Il est mort le 7 décembre 1815 à Paris.

Après la Deuxième Guerre Mondiale, le nom de Michel Ney fut considéré comme le symbole de l’amitié franco-sarroise. Le fait que son nom ait été donné au lycée montre bien que le gouvernement français cherchait à intensifier les contacts culturels entre la France et la Sarre.

Les plans du LFA ont été conçus par Pierre Lefèvre, un élève du célèbre Corbusier. Le Corbusier a vécu de 1887-1965. C’était un architecte très célèbre, urbaniste, décorateur, peintre et sculpteur parmi les plus célebres du 20ème siècle. Il a initié Pierre Lefèvre qui a lui-même conçu le LFA.

Le traité de l’Elysée de 1961 a transformé notre école en Lycée Franco-Allemand, et le maréchal Ney est tombé aux oubliettes. Voilà nos mémoires rafraîchies!

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.