Harry Potter à l’épreuve des langues

Harry Potter (dessin de Upunderannam)

Harry Potter est un roman composé de sept tomes écrits par J. K. Rowling entre 1997 et 2007. Dés la sortie du prmier tome le 27 juin 1997 (Harry Potter à l’école des sorciers), cette histoire a eu un immense succés.

Elle raconte les aventures d’un apprenti sorcier nommé Harry Potter, et de ses amis, Ron Weasley et Hermione Granger, qui vont l’accompagner tout au long de ses aventures à l’école des sorciers, Poudlard, dont Albus Dumbledore est le directeur. La principale intrigue met en avant le combat du jeune sorcier contre Lord Voldemort, qui a autrefois tué les parents de Harry. Lord Voldemort dirige des mages noires, les Mangemorts. Voldemort était autrefois un élève de Poudlard, mais il a sombré dans les ténèbres et la magie noire, et depuis il a pour ambition de dominer le monde des sorciers.

Il y a eu 8 films à succès adaptés des romans dans lesquels Daniel Radcliffe a tenu le rôle vedette de Harry Potter. Emma Watson et Rupert Grint ont joué respectivement les rôles de Hermione Granger et de Ron Weasley.

Tous ces détails sont maintenant mondialement connus. Harry Potter est un héros international. Mais comment les traducteurs ont-ils rendu les inventions linguistiques originales de J. K. Rowling?  Pour rendre compte de leur travail, j’ai recherché la traduction de certains mots en français et l’allemand. Voici un tableau qui montre ces différences:

Anglais Français Allemand
The Muggles Les moldus Die Muggles
Hogwarts Poudlard Hogwarts
Diagon Alley L’allée des embrumes Winkelgasse
Professor Snape Professeur Severus Rogue Professor Snape
Golden Snitch Le vif d’or Schnatz
The Sorting Hat Le Choixpeau Der sprechende Hut
Gryffindor Griffondor Griffondor
Ravenclaw Serdaigle Ravenclaw
Huffelpuff Poufsouffle Huffelpuff
Slytherin Serpentard Slytherin
butterbeer La bière au beurre Der Butterbier
The Three Broomsticks L’auberge des trois balais Die drei Besen
Hedwig Hedwige Hedwige
Tom Marvolo Riddle Tom Elvis Jedusor Tom Marvolo Riddle
You-know-who? Tu-sais-qui? Du-weißt-schon-wer?
the Dark Lord Le mage noir der Schwarze Lord

 

En conclusion, on peut remarquer, en examinant ce tableau, que les traducteurs allemands préfèrent la plupart du temps rester proche de la version originale, tandis que les français se sont appropriés un vocabulaire plus particulier, en traduisant les noms pour conserver un maximum de jeux de mots et d’expressions accessibles aux locuteurs français.

Cela attire notre attention sur la difficulté du travail de traducteur. Il leur faut parfois faire preuve de beaucoup de créativité! Pensez-y la prochaine fois que vous lisez un livre traduit: c’est grâce à la compétence d’un traducteur que vous avez accés aux grands succès littéraires du monde entier. Et tout ça, sans baguette magique!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *